Comment se comporte une maison en bois lors d’un tremblement de terre ?

Maison bois et sismicité :

 

 

La région PACA et en particulier le secteur de Barcelonnette et Jausiers dans les Alpes de haute Provence  a subi le 7 avril un tremblement de terre d’une magnitude supérieure à 5. Bien des inquiétudes et quelques dégâts (cheminées tombées, pignons en pierre fissurés, rochers sur les routes… ). C’était le plus gros séisme depuis plus de 10 ans et ce dernier repose la question des bonnes méthodes de construction en zone à risque et en ce qui nous concerne de la compatibilité des maisons et chalets en bois face aux tremblements de terre.

Nos chalets dans les Alpes (04 et 05) :

Nous avons construit plusieurs maisons et chalets dans la vallée de l’Ubaye dont certains sont très proches de l’épicentre du tremblement de terre (Barcelonnette, Larche). Tout va bien pour toutes ces constructions… merci !

chalet Larche chalet Larche

Ce n’est pas le cas de toutes les maisons voisines, nous allons voir pourquoi !

Les contraintes des séismes :

seisme_web

La carte des risques sismiques a été modifiée il y a 2 ans. Alors que les risques étaient pris en compte canton, par canton, la nouvelle carte se veut plus fine et analyse le niveau de risque commune, par commune. Surtout alors que seulement 14 % des terrains étaient soumis à un risque de mouvement de sol en 2005, c’est désormais 60 % des terrains et donc des chantiers qui doivent prendre en compte cette problématique.

Suivant sa fréquence, sa magnitude et sa durée, un tremblement de terre, va  transmettre aux bâtiments des sollicitations dynamiques (en fait une énergie transmise sous forme d’ondes -ondes de Rayleigh, mouvement vertical- et -onde de Love, cisaillement transversal-) qui sont dans les 3 dimensions et de forces différentes.

Les Bâtiments en bois sont donc techniquement calculés pour résister à ces efforts et contraintes. C’est en particulier les règles Eurocode 5 et Eurocode 8 qui sont mises en œuvre pour les maisons en ossature bois.

Pourquoi une maison bois résiste mieux aux tremblements de terre ?

Une maison en ossature bois ou en bois massif (+ITE) est composée de bois (CQFD) est le bois est un matériaux léger, souple, avec une grande résistance aux efforts verticaux et horizontaux sans rompre violemment (c’est pour ces qualités que le bois est utilisé dans quasiment toutes les charpentes, des cathédrales aux supermarchés).

Nos murs sont bien contre-ventés (osb4 de 15 mm ou spanotech RWH de 16 mm) et ce voile travaillant encaisse les fortes secousses. De plus les bois de la structure et les assemblages mécaniques sont plus ductiles que les autres structures (béton, briques..).

L’ensemble de  l’ossature bois ou de la structure bois des maisons en bois massif et ses assemblages sont de très bons dissipateurs d’énergie grâce aux qualités élasto-plastiques des matériaux employés.

Le bois est souple, il peut donc suivre les mouvements du sol sans rompre. Arrivé à son seuil de rupture le bois à également la bonne idée d’avertir par ses craquements… Le bois pardonne bien des choses, ce qui n’est pas le cas avec d’autres matériaux en terme de mise en œuvre , dimensionnement…

Bref, pour une construction en zone à risque sismique, le bois est un bon choix pour bâtir une maison. L’histoire nous le démontre et l’expérience aussi.

Le retour d’expérience des maisons en bois :

Le tremblement de terre de Kobé au Japon en 1995 fut l’un des plus destructeurs avec une magnitude de 6.8 sur l’échelle de Richter. Il a engendré des dizaines de millions d’euro de dégâts  et et a causé la mort de plus de 6 000 personnes. Lors de cette catastrophe de très nombreuses maisons se sont effondrées alors que la plupart des maisons en bois construites suivant la norme para-sismique japonaise (proche de l’eurocode 8) ont été épargnées.

Une étude de l’organisme Canadien d’analyse et de construction Forintek  indique que sur 40 tremblements de terre importants étudiés seuls 39 morts ont été dénombrés pour cause de rupture d’une structure bois contre plus de 40 000 dans des maisons en blocs et béton.

Le bois encaisse les contraintes et pardonne les failles plus facilement que d’autres modes constructifs.

Les précautions à prendre pour construire en bois :

La construction para-sismique avec du bois est simplifiée par les qualités mécaniques de ce matériau naturel (les arbres eux-mêmes résistent assez bien). Pour maximiser la réponse des maisons bois aux tremblements de terre il faut respecter certaines règles simples :

  1. porter une attention particulière au 1er niveau (des ouvertures raisonnables)
  2. des fondations solides sur un terrain stable
  3. lier les murs avec les fondations
  4. assurer la résistance latérale des murs principaux
  5. avoir un clouage solide

Avec ces quelques règles simples et quelques m3 de bois de bonne qualité, vous avez tous les atouts pour construire un parfait abri parasismique.

 

 

 

publicitaires et maisons bois

Les publicitaires aiment les maisons bois :

publicitaire maison bois publicitaire maison bois publicitaire maison bois

Les maisons en bois plaisent de plus en plus et l’image de nos maisons en bois massif pénètrent le quotidien de tous. Les magazines d’architecture en parlent, les émissions de TV en montrent et de plus en plus de familles souhaitent construire leur maison en bois.

L’image des maisons en bois massif gagnent également nos esprit au travers des publicitaires qui apprécient eux aussi nos constructions. Pour les publicitaires, les maisons bois possèdent des qualités qui les rendent désirables :

  • les maisons bois sont esthétiques
  • les maisons bois sont modernes
  • les maisons bois sont écologiques
  • les maisons bois sont confortables
  • les maisons bois sont intemporelles et indémodables
  • les maisons bois sont saines
  • les maisons bois sont intelligentes.

Aussi, les propriétaires de maison en bois massif et les constructeurs bois  (maison bois coté sud, biospeedhome..) sont de plus en plus sollicités par des agences pour louer nos maisons. Les durées des tournages ou des shoots photos,  vont de quelques heures à une semaine. Exceptionnellement une maison est demandée par les agences publicitaires pour plusieurs mois (C’est actuellement le cas pour une maison en bois massif en Belgique en vue du tournage d’une série télé). Parfois, les maisons sont repeintes, ré-aménagés ou modifiés en profondeur. Dans ces cas, les habitations sont remises en état par les équipes de décorateurs en fin de tournage ou laissés avec ces nouvelles décorations lorsque les propriétaires le souhaitent.

Cette façon originale de valoriser sa maison est très encadrée (droit d’image, contrat de location meublée…) et très sûre. Aussi si vous aussi, vous avez une maison en bois, que vous souhaitez la partager avec une équipe de tournage et en tirer des revenus importants, contactez nous et nous vous enverrons un dossier de bookeurs à remplir (photos, localisation, périodes possibles, plans) comme l’ont fait certains de nos clients.

http://www.maisonboiscotesud.com/contact/

voilà ce que cela peut donner pour la publicité Renault VE

ou celle d’Ikéa

http://www.youtube.com/watch?feature=player_profilepage&v=uvn2w78a_GM

Devant le nombre de maisons en bois que nous construisons et qui vont être financées par une part de location (dans le Var, les Alpes-Maritimes et les Bouches du Rhône) nous envisageons de créer un site spécifique pour cela. Nous vous tiendrons au courant au plus vite si vous avez envie de louer votre maison ou au contraire si vous avez la curiosité de gouter à la douceur de la vie dans une construction en bois.

Etude de marché

images

Le marché de la construction :

Loïc de Saint Quentin secrétaire général de l’association des constructeurs de bâtiments en bois nous a présenté l’étude sur le marché de la construction en France. Cette étude de marché porte sur l’année 2012 et fait suite à une étude xerfi de 2011. Cette étude nous renseigne sur les évolutions de la construction bois dans un marché de la construction fortement impacté par la crise depuis 2008.

Les enseignements de cette étude de marché :

para1

1 : il y a en France 2197 entreprises en lien direct avec la Construction de maisons en bois dont 10 % seulement  sont déclarés en tant que constructeur de maisons bois (code APE 4120 A). Les entreprises sont plus grandes en taille et plus industrielles à l’est de la France, qui est nous le verrons la première région de construction également. Ce que nous constatons sur cette étude, nous le vivons également au sein de l’entreprise puisque notre partenaire Belge et les usines qui nous préparent les bois sont positionnées à quelques encablures de Metz. Il est a noter que c’est un métier qui se structure puisque l’étude de marché indique que 80 % du marché est réalisé par des entreprises de plus de 10 salariés, ce qui est logique au vu de la technicité des murs actuels et du % de plus en plus important  de la conception en usine de ces murs. Chez nous également la plus grosse part du travail est préparé sur notre chaine de coupe et la maison arrive sur le chantier prête à être montée.

para2

2 : Le marché de la construction bois s’est élevé en 2012 d’après l’étude de marché a un peu plus de 2 milliards d’euros. Ce chiffre d’affaire est tout d’abord en baisse. Ce n’est un secret pour personne, le marché de la construction et encore plus de la construction de maisons individuelles est en berne.  De 2011 à 2012 le nombre de maisons construites est passé de 139 000 à 119 000 soit une baisse de 15 % de ce marché. C’est sévère et  l’année 2013 ne sera pas meilleure est sans doute même plus rude. La construction de maisons en bois se porte mieux (enfin, moins mal) puisque nous enregistrons sur 2012, 14 300 constructions contre 15 700 en 2011 soit 9% de diminution.

De ceci nous pouvons tirer 2 conclusions, la première, la plus triste, c’est la première fois que moins de maisons en bois ont été construites d’une année sur l’autre, ce qui traduit que notre technique de construction a été impacté également par la crise. La seconde, plus heureuse est que la construction bois résiste à ce choc et que les parts de marché du  bois dans la maison individuelle continuent d’augmenter. En clair, dans un paysage morose, la maison bois émerge comme une alternative au tout béton.

para3

3 : Ces parts de marché dans la construction de maisons individuelles (en diffus) sont très variables d’une région à l’autre. Ainsi, si la moyenne des maisons en bois en France est de 12 % des constructions, ce chiffre grimpe à 20 % dans le grand Est (Alsace, Lorraine, Jura..), presque autant dans le Rhône-Alpes (les zones de montagne doivent bien aider à ce chiffre). Le reste du pays est globalement proche de la moyenne avec 10 % en région parisienne et dans l’Ouest, 12 % de pénétration dans le Centre , le sud Ouest..

Le petit poucet Français de la construction bois (avec 806 maisons en bois pour 2012, sur 14 300 en tout ) est d’après cette étude de marché sur la construction bois est le Sud, la façade méditerranéenne avec moins de 6% de construction bois pour les régions PACA et Languedoc-Roussillon. En clair de Nice à Perpignan, il y a encore des marges de progression énormes (nous pourrions doubler le nombre de mises en chantier pour n’être qu’à la moyenne). C’est d’autant plus important que la maison bois trouve naturellement sa place dans le cadre maritime ou forestier de notre région. Nous y travaillons et nous comptons aussi sur vous pour parler de la maison bois et dire qu’ici aussi c’est possible !

para4

4 : Autre analyse intéressante, la répartition des techniques de construction est assez simple : 73 % des maisons sont construites en ossature bois, 16 % en poteau poutre, le reste des techniques se partageant les 11 % restant. Ainsi le bois massif empilé, isolé par l’extérieur représente 5 % des constructions neuves. Au sein de notre entreprise la proportion est renversée puisque la grande majorité de nos maisons sont en bois massif.

para5

5 : il est à noter que la quasi totalité des maisons construites sont suivant l’étude de marché de France Foret Bois réalisé avec des bois à l’origine certifiée (92 %) ce qui est très bien pour le bilan carbone de la planète, mais aussi pour la gestion des forêts et les emplois dans la sylviculture.

http://www.franceboisforet.fr/

L’an prochain, nous devrions avoir une confirmation de l’implantation de la maison bois dans le paysage Français, (la RT 2012 aidant), avec sans doute encore moins de maisons puisque les mises en chantier en 2013 des maisons individuelles va atteindre les – 15 % et que les permis déposés diminues de 23 % ! Ce pronostic peu réjouissant va bien devoir s’éclaircir prochainement car les loyers continuent à monter sous l’effet ciseau de la baisse des mises en chantier avec la hausse des besoins de logements (démographie, familles mono-parentales…).

Les derniers chiffres 2013 !

Autant le dire les derniers chiffres que vient de publier le moniteur d’après une étude du cabinet Caron ne poussent pas à l’enthousiasme.  Après une année 2012 difficile, 2013 a confirmé la tendance avec une nouvelle baisse de la vente de maison individuelle  de 19% (pour arriver a 108 000 maisons). La baisse est la plus importante dans l’ouest du pays (30 %), dans l’est et en région PACA la baisse n’est que de 12 % et l’Ile de France est quasiment stable (-4%).

diagramme des ventes de mi
courbe de vente des maisons individuelles en France pour 2013

La chute est rude !

Pour ne pas améliorer la situation l’arrivée effective de la RT 2012 a fait croitre les prix de réalisation d’environ 9 % sur cette période. L’augmentation de ces prix, un avenir peu lisible et un resserrement des  conditions d’accès au crédit ont fait disparaitre du marché une part des primo-accédants (38 000 maisons de moins).

Le seul marché en développement est celui des 2ème ou xème acquisitions par des clients de 50 à 59 ans (2 183 maisons de plus).

Prix moyen :

Autre enseignement de cette dernière étude, le niveau moyen du marché de la construction. Ainsi en 2013 la surface moyenne construite est de 115 m² en maison individuelle pour un budget de 154 000 € (soit 1340€  TTC le m²). Il faut également noter que le coût moyen du terrain est de 125 000 € en zone urbaine et de 64 500 € en campagne. C’est loin de du coût, d’acquisition du foncier dans la région PACA.

En seconde accession la moyenne est logiquement plus importante avec 128 m²  bâti pour 195 000 € (soit 1523 € le m²).

La construction en 2014 ?

La tendance à la baisse devrait perdurer. Toutefois, sans pouvoir espérer de retournement de tendance, la glissade devrait être limité à 5% (soit 102 000 constructions pour je le rappelle 139 000 en 2011 – cela fait un déficit de presque 40 000 maisons !!!-). Cette baisse qui serait la traine de l’année 2013 nous fait espérer une quasi stabilité en région PACA… Nous allons nous atteler à ce présage… heureux  !